6 juin 2022

Leçons tirées des partenariats et initiatives sur les systèmes de santé

Aider les pays à mettre la couverture santé universelle sur la bonne voie

La pandémie de COVID-19 a souligné combien il était important d’accélérer les progrès vers la couverture santé universelle (CSU) et la santé pour tous. Alors que nous nous approchons rapidement de l’étape à mi-parcours des objectifs de développement durable (ODD), nous sommes à un moment charnière pour la santé dans le monde. Le mouvement pour la CSU demande aux dirigeants mondiaux de saisir cette occasion avant la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la CSU en septembre 2023. À l’appui de cet effort élargi, voici quelques leçons sur la manière dont les initiatives de santé apparentées à la CSU2030, un groupe de réseaux et partenariats de santé internationale, aident les pays à renforcer leurs systèmes de santé, en mettant l’accent sur les soins de santé primaires (SSP), et à accélérer les progrès vers la CSU.

Large soutien pour réorienter les systèmes de santé vers les SSP :

Se centrant sur une approche des SSP comme le moyen le plus efficace et le plus rentable de réorienter les systèmes de santé, le Partenariat pour la CSU, accueilli par le Programme spécial de l’OMS sur les soins de santé primaires, sert d’instrument d’appui aux pays et couvre tous les domaines techniques des systèmes de santé, avec plus de 120 conseillers politiques travaillant principalement dans les bureaux de pays de l’OMS ou détachés auprès des ministères de la santé. Dans la pratique, il couvre un vaste éventail d’activités, notamment dans les domaines suivants : élaboration de stratégies et plans nationaux, protection financière, gouvernance, information sanitaire, données et recherches, médicaments, sécurité sanitaire et préparation aux urgences, maladies non transmissibles, services de santé essentiels, personnels de santé, etc. Actif aux niveaux mondial, régional et national, le Partenariat pour la CSU est aussi déterminant pour diffuser les activités mises en œuvre par d’autres réseaux et institutions partenaires, tout en veillant à ce que les interventions au niveau national soient totalement alignées sur le plaidoyer politique dirigé par la CSU2030.

Plusieurs initiatives apparentées aident aussi les pays à renforcer des systèmes de santé fondés sur les SSP. Par exemple, les profils sur les signes vitaux de l’Initiative sur la performance des soins de santé primaires (PHCPI) ont aidé plus de 25 pays à visualiser les forces et les faiblesses des soins de santé primaires dans leur système de santé et à cibler les actions et les investissements là où ils sont le plus nécessaires. L’Alliance pour la recherche sur les politiques et les systèmes de santé évalue et documente elle aussi comment les SSP ont été touchés par la pandémie actuelle de COVID-19, afin de fournir des données sur les meilleures pratiques aux pays qui souhaitent renforcer leur système de santé.

Leçons fondées sur un soutien et des recommandations spécifiques émanant d’autres réseaux thématiques :

1. Investir et protéger les personnels de santé

La pandémie de COVID-19 a renforcé l’importance des investissements en faveur des personnels de santé pour combler les manques, garantir un mélange de compétences et d’aptitudes, et assurer des conditions sûres et décentes aux agents de santé. La plateforme des marchés du travail du Réseau mondial des personnels de santé (GHWN) utilise des analyses de l’impact du COVID-19 sur les agents de santé et les réponses politiques apparentées au Belize, en Bolivie, au Chili, en Colombie, en Équateur, à la Grenade, en Jamaïque et au Pérou pour guider les approches des ressources humaines dans la région OMS des Amériques. Les conseils de la plateforme de données du Réseau mondial pour les comptes nationaux des personnels de santé aide aussi à renforcer et étendre l’utilisation des ressources humaines pour les données et les renseignements sanitaires dans la planification et la définition de politiques aux niveaux national et régional. La plateforme des agents de santé communautaires a soutenu la prise en compte dans les pays des Recommandations de l’OMS sur le rôle des agents de santé communautaires dans la vaccination contre le COVID-19.

2. Aligner les investissements des partenaires sur les priorités nationales

Il est important de réduire la fragmentation du soutien pour garantir une utilisation efficace des ressources, spécialement pour les pays qui restent lourdement dépendants du financement externe. Permettre une assistance technique conjointe, des échanges de connaissances et un alignement au niveau national est l’une des priorités du Réseau mondial pour le financement de la santé et la protection sociale en santé (P4H). Dans 18 pays, les agents de liaison nationaux du réseau P4H facilitent les dialogues politiques entre acteurs concernés pour promouvoir l’alignement sur les politiques de financement de la santé et accélérer les progrès vers la CSU par le biais de systèmes durables, efficaces, rentables et équitables de financement de la santé.

3. Renforcer les données nationales et les systèmes d’information sanitaire

Des systèmes d’information sanitaire opérants aident à surveiller les conséquences de la pandémie sur l’état de santé de la population et cerner les besoins des communautés qui sont souvent laissés pour compte. Ainsi, le Projet de collaboration sur les données sanitaires (HDC), par le biais de ses groupes de travail techniques, soutient le renforcement des systèmes d’enregistrement civil et de statistiques de l’état civil qui fournissent des informations sanitaires au Cameroun, au Kenya, au Malawi, au Népal, en Ouganda, en République-Unie de Tanzanie et en Zambie.

4. Garantir une gouvernance de la santé qui autonomise les personnes et les communautés

Le Projet de collaboration sur la gouvernance des systèmes de santé (HSGC) et ses partenaires élaborent des études de pays pour montrer comment les mécanismes participatifs de gouvernance exploités dans la riposte au COVID-19 ont resserré la coopération avec les communautés et la société civile pendant la crise. De plus, le Projet de collaboration publiera prochainement en ligne un glossaire de termes sur la gouvernance des systèmes de santé, notamment une explication de la manière dont ces termes peuvent être compris différemment par différents acteurs et appliqués à leur vie et pratique de tous les jours.

5. Utiliser des processus de prise de décision fondés sur les données et les connaissances

Il est essentiel que les décideurs dans les pays traduisent les données en politiques et mesures, et certaines initiatives apparentées aident à combler l’écart entre la théorie et la pratique. Le Réseau conjoint d’apprentissage pour la couverture santé universelle (JLN) gère une bibliothèque en ligne de ressources partagées sur les parcours de soins, les flux et le triage des patients infectés par le COVID-19. La bourse d’échange sur l’apprentissage en matière d’exécution budgétaire du Réseau conjoint soutient les leçons et l’apprentissage sur le renforcement de l’exécution budgétaire dans plusieurs pays. De plus, le Projet de collaboration sur la coordination nationale des ripostes à la pandémie partage des données et des enseignements provenant du Bangladesh, de l’Éthiopie et du Kenya. Health Systems Global (HSG) organise le 7e Symposium mondial sur la recherche sur les systèmes de santé (HSR2022), un forum qui rassemble des décideurs, des praticiens et des chercheurs pour discuter de solutions novatrices qui permettront la reprise et la résilience, et mettront en place des systèmes de santé plus forts, plus solides et plus résistants, mieux préparés à de futures crises sanitaires.  


La réunion de haut niveau des Nations Unies sur la CSU de septembre 2023 sera un jalon essentiel pour examiner les engagements et accélérer les progrès vers la CSU Pour soutenir ce processus, les initiatives de santé apparentées à la CSU2030 continueront de promouvoir conjointement des messages prioritaires alignés sur des objectifs communs auprès de l’ensemble des partenaires du mouvement pour la CSU.

Autres nouvelles

14/07/2022

Obituary: Former Prime Minister Shinzo Abe

17/06/2022
15/06/2022
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.