17 juin 2022

Le programme d’apprentissage conjoint : soutenir la participation de la société civile aux activités de plaidoyer et de responsabilisation en matière de financement de la santé

Donner à la société civile et aux communautés les moyens d’avoir leur mot à dire sur les dépenses publiques de santé

Les organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle capital pour former un solide mouvement populaire, axé sur l’équité, en faveur de la couverture santé universelle (CSU). Bien que la participation de la société civile au plaidoyer relatif au financement de la santé et à la responsabilisation ait augmenté au fil des années, la société civile et les communautés manquent encore d’occasions de s’associer aux activités gouvernementales de planification, d’examen des progrès ou de mise en œuvre dans la perspective de la couverture santé universelle. En même temps, la pandémie de COVID-19 a exacerbé les difficultés aux niveaux mondial et national, détournant des ressources de programmes de santé clés, menaçant des progrès durement acquis dans la lutte contre certaines maladies transmissibles et des résultats obtenus par des services de santé essentiels, et mettant à rude épreuve des systèmes de santé déjà fragiles. Il est donc devenu plus important que jamais d’impliquer des organisations de la société civile ancrées dans les communautés locales au processus de planification afin qu’elles influencent les priorités nationales de dépenses de façon à ce que les services de santé répondent aux besoins de la population.

Pour lever ces obstacles et faciliter la compréhension et la connaissance des principaux concepts du financement de la santé, la Facilité internationale de financement (GFF), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, le Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant (PMNCH), Gavi Alliance et la CSU2030 collaborent avec leurs partenaires régionaux Impact Santé Afrique et WACI Health pour préparer et mettre en œuvre le programme d’apprentissage conjoint sur le financement de la santé et la couverture santé universelle.

Qu’est-ce que c’est ?

Créé par des OSC pour des OSC, le programme d’apprentissage conjoint sur le financement de la santé et la couverture santé universelle est un projet de renforcement des capacités d’une durée de deux ans sur le plaidoyer et la responsabilisation en matière de budget de la CSU. Ce partenariat singulier tire parti de la collaboration entre différentes initiatives mondiales de santé, comme le Plan d’action mondial sur l’ODD3, et de la coopération sur le programme de la CSU et la riposte au COVID-19, et il fournit un soutien coordonné, aligné et à long terme à la participation des OSC.

Où se déroule-t-il ?

Le programme est mis en œuvre dans 20 pays participants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Kenya, Libéria, Madagascar, Malawi, Mozambique, Niger, Nigéria, Ouganda, République démocratique du Congo, République-Unie de Tanzanie, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo.

Pourquoi est-il nécessaire ?

By empowering local champions and stakeholders, the Joint Learning Agenda on Health Financing and Universal Health Coverage promotes multi-stakeholder collaboration that will hold governments and donors accountable for the allocation and equitable use of funding for health.

En autonomisant les champions et les acteurs locaux de la CSU, le programme d’apprentissage conjoint sur le financement de la santé et la couverture santé universelle favorise la collaboration multipartite qui tiendra les gouvernements et les donateurs comptables de l’allocation et de l’utilisation équitable du financement pour la santé.

Lancée en novembre 2020, la Phase 1 – Apprentissage comportait des formations régionales en ligne de formateurs et des formations nationales pratiques et orientées vers l’action. Ces cours dans les pays ont doté les OSC des moyens nécessaires pour :

  • identifier les inefficacités dans les allocations budgétaires aux programmes de santé et formuler des recommandations pour des allocations optimales ;
  • comprendre les processus nationaux de budgétisation et les occasions d’influer sur les allocations au budget de la santé ;
  • surveiller l’utilisation des budgets de santé et proposer des recommandations pour l’améliorer ;
  • produire et présenter des notes politiques à base factuelle, des articles de journaux/revues, etc. ;
  • identifier et collaborer avec les principaux partenaires/personnes influentes ;
  • définir les priorités du financement de la santé et préparer un plan de plaidoyer et de responsabilisation à l’appui de ces priorités.

La Phase 2 – Soutien fournit maintenant les activités nécessaires de renforcement des capacités, d’assistance technique, de mentorat et de subventions pour aider les OSC à mettre les connaissances en pratique et appliquer des plans nationaux de plaidoyer et de responsabilisation axés sur les priorités spécifiques de financement de la santé dans les pays.

La collaboration autour de ce programme d’apprentissage conjoint s’est révélée déterminante, non seulement pour améliorer la compréhension des problèmes du financement de la santé ainsi que l’accès aux informations pertinentes, mais aussi pour promouvoir l’alignement des activités de formation sur les programmes et les réformes des pays, en rassemblant les partenaires de la société civile sur le terrain dans le secteur de la santé et au-delà, et en les mettant en rapport avec des parlementaires et décideurs compétents au ministère de la santé.

Les OSC jouent un rôle essentiel pour stimuler les progrès vers des systèmes de santé solides qui ne laissent personne de côté. Le programme d’apprentissage conjoint sur le financement de la santé et la couverture santé universelle soutient ce rôle en proposant les outils nécessaires et une assistance pour veiller à ce que les OSC puissent véritablement et utilement participer aux activités de plaidoyer et de responsabilisation en matière de financement de la santé. Il bénéficie de l’appui financier de la Facilité internationale de financement, du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et de Gavi Alliance, ainsi que de l’assistance technique de la CSU2030 et du Partenariat PMNCH.

Ressources :

Autres nouvelles

15/06/2022
13/06/2022
06/06/2022

Leçons tirées des partenariats et initiatives sur les systèmes de...

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.