22 septembre 2022

L’Équipe spéciale de la CSU2030 a tenu sa première réunion pour commencer la mise à jour des demandes clés avant la réunion de haut niveau que l’Assemblée générale des Nations Unies consacrera à la CSU en 2023.

Photo of people in a meeting, with computers and notepads on the table

En septembre 2019, les dirigeants mondiaux ont adopté la déclaration politique sur la santé la plus ambitieuse et la plus complète de l’histoire au cours de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur la couverture santé universelle (CSU). Néanmoins, les progrès vers la CSU sont insuffisants et la pandémie de COVID-19 semble éloigner encore plus le monde des objectifs définis par la déclaration politique pour 2023. Beaucoup de pays ont souscrit un large éventail d’engagements, fixé des objectifs nationaux, reconnu l’importance de la CSU et priorisé l’équité dans leurs obligations en matière de CSU. Toutefois, des décalages persistent entre les politiques, la mise en œuvre et les résultats.

L’Assemblée générale des Nations Unies organisera, en septembre 2023, une réunion de haut niveau d’une journée sur la CSU à New York. Réfléchissant à l’impact qu’ont eu ses activités de plaidoyer en 2019, la CSU2030 se prépare à mobiliser de nouveau un puissant mouvement de voix diverses autour d’un ensemble de demandes clés présentées par le Mouvement pour la CSU et qui seront incluses dans la déclaration politique de 2023 (demandes clés sur la CSU 2.0).

C’est l’Équipe spéciale de la CSU2030 sur la réunion de haut niveau des Nations Unies qui mène la marche. Un groupe de 20 représentants de groupes actifs sur la CSU et au-delà rédigeront le prochain ensemble de demandes clés sur la CSU 2.0, en se fondant sur les données les plus récentes, le nouveau contexte sanitaire mondial et les contributions reçues lors de consultations inclusives. L’Équipe spéciale s’efforcera de préparer un nombre limité de recommandations politiques orientées vers l’action qui seront présentées au Président de l’Assemblée générale, avant la négociation sur la déclaration politique de la réunion de haut niveau de 2023. L’Équipe spéciale jouera aussi un rôle déterminant pour prodiguer, tout au long de l’année, un soutien au plaidoyer politique et aux communications stratégiques de la CSU2030.

L’Équipe spéciale s’est réunie pour la première fois mardi 13 septembre, en présence des Coprésidents du Comité directeur de la CSU2030, Mme Gabriela Cuevas et le Dr Justin Koonin, avec trois représentants du groupe consultatif politique auprès du Mouvement pour la CSU : Mme Emilia Saiz, Secrétaire générale des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) ; le Prof. Keizo Takemi, Ambassadeur de bonne volonté de l’OMS pour la CSU ; et le Dr Vytenis Andriukaitis, Envoyé spécial de l’OMS pour la région européenne.

« Le COVID-19 et d’autres graves problèmes déclenchent une réorientation de la pensée autour de la CSU. Les autorités locales et régionales doivent saisir cette occasion pour introduire de nouvelles formes de gouvernance et transformer les systèmes de santé de façon à offrir un accès équitable à tous. » -Mme Emilia Saiz, Secrétaire générale des CGLU

« Les reculs économiques dus à la pandémie de COVID-19 démontrent une fois de plus l’importance d’un espace fiscal élargi et de la coopération multilatérale pour financer la couverture santé universelle. Cette question doit figurer en bonne place lors des réunions du G7 au Japon en 2023. » -Prof. Keizo Takemi, Ambassadeur de bonne volonté de l’OMS pour la CSU

« Pour parvenir à la CSU, il faut redéfinir les systèmes de santé dans le cadre de systèmes sociaux multiples, en mettant l’accent sur la résilience et les soins de santé primaires. La communauté internationale doit s’attaquer aux différents obstacles rencontrés par le personnel de santé partout dans le monde. » -Dr Vytenis Andriukaitis, Envoyé spécial de l’OMS pour la région européenne

Au cours d’une discussion sur les menaces pesant sur le secteur de la santé dans le monde entier, les membres ont réfléchi à la nécessité d’investir dans des soins de santé primaires et des systèmes de santé résilients et équitables comme fondements indispensables pour parvenir à la CSU et la sécurité sanitaire. Beaucoup de travail devra être accompli pour surmonter les revers que continue de causer la pandémie de COVID-19, l’effondrement économique et les catastrophes dues au changement climatique qui nous guettent.

L’Équipe spéciale travaillera jusqu’en septembre 2023 pour mobiliser de véritables engagements et stimuler l’action de l’Assemblée générale pour remettre les progrès vers la CSU sur les rails.

En savoir plus

Autres nouvelles

27/09/2022
26/09/2022

Investir dans le renforcement des systèmes de santé pour la...

20/09/2022

Le rapport final de la Commission de The Lancet souligne que les...

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.