10 mai 2022

Nous voulons raconter les vraies histoires de la CSU, telles qu’elles sont vécues par des personnes autour du globe. Voici l’histoire d’une initiative menée pour élargir l’accès à des services de santé de qualité et d’un coût abordable.

Health care staff looking through medical records

Au Nigéria, la majorité de la population vit dans la pauvreté, qui est particulièrement grave dans les zones rurales, où les infrastructures et les services sociaux sont limités ou non existants. Quand les habitants des communautés rurales sont malades, l’établissement de santé le plus proche est le centre de santé primaire, mais malheureusement, la plupart d’entre eux ne peuvent pas avoir accès aux services offerts dans ces centres en raison des honoraires perçus pour ces services (paiements à la charge des patients).

Afin d’éliminer les paiements à la charge des patients qui rendent inéquitable l’accès à des services de santé de qualité et d’un coût abordable, principalement parmi les groupes vulnérables indigents (femmes enceintes et enfants âgés de moins de cinq ans), le plan d’assurance santé communautaire Ukana West 2 (CBHI) a été lancé le 21 août 2014 dans le centre de santé primaire Ikot Ideh, circonscription locale d’Essien Udim, dans l’État d’Akwa Ibom, Nigéria. Le CBHI est une organisation à but non lucratif qui assure une mutualisation des risques (protection) pour couvrir le coût des services de santé. Le programme est géré par des membres de la communauté élus démocratiquement et supervisé par différentes parties prenantes.

Le CBHI participe activement à la mobilisation des ressources et aux programmes de sensibilisation sanitaire dans les communautés. L’organisation s’est aussi associée au programme national d’assurance maladie et à d’autres organisations compétentes pour identifier les groupes vulnérables indigents et veiller à ce qu’ils disposent d’un accès équitable à des services de santé de qualité, à un prix abordable, dans le centre de santé primaire Ikot Ideh. Dans ce programme, tout membre de la communauté en ayant les moyens financiers verse 5000 dollars nigérians ($US 12,95) par personne et par an pour bénéficier du programme.

Avant la création du CBHI, le centre de santé primaire Ikot Ideh rencontrait beaucoup de problèmes, notamment l’inefficacité des services, le manque d’approvisionnement en médicaments, des honoraires élevés pour les services, des pénuries de personnel, un faible recours aux services ainsi que le manque de données sur le recours aux services. Les mères faisaient donc appel à des charlatans pour obtenir des services de santé. Depuis la création du CBHI en 2014, beaucoup d’améliorations ont été introduites, notamment une hausse des examens de femmes enceintes et d’enfants âgés de moins de cinq ans pratiqués par des personnels médicaux compétents dans le centre de santé.

Women and children in a waiting area

La présence du CBHI dans un centre de santé communautaire et l’appropriation et la gestion du programme par la communauté garantissent la fonctionnalité et la redevabilité de l’établissement. Le CBHI veille à garantir à tous un accès équitable à des services de santé de qualité, quelle que soit la situation financière des patients. Il assure aussi la disponibilité des médicaments, l’accès à des professionnels médicaux agréés et à des soins maternels et infantiles de qualité.

« Le CBHI veille à garantir à tous un accès équitable à des services de santé de qualité, quelle que soit la situation financière des patients. Il assure aussi la disponibilité des médicaments, l’accès à des professionnels médicaux agréés et à des soins maternels et infantiles de qualité. »

Dans le cadre du CBHI, beaucoup d’accouchements ont lieu dans le centre de santé. De plus, le CBHI plaide pour un meilleur financement de la santé, pour la création d’une agence étatique d’assurance de santé, pour des programmes de sensibilisation à l’importance de la santé. Il s’associe à des organisations concernées pour dispenser des formations sur la santé communautaire et distribue des mesures d’incitation aux agents de santé. En 2018 et 2019, le CBHI a reçu une subvention de soutien des acteurs mondiaux pour la couverture santé universelle afin de marquer la Journée de la CSU dans l’État d’Akwa Ibom, Nigéria.

Note : il est possible que ce récit ait été édité pour le rendre plus clair, et abrégé afin qu’il s’adapte à la page web de la CSU2030.

Catégorie: Société civile et communautés

Autres nouvelles

16/11/2022
16/11/2022

A statement from UHC2030's co-chairs following the G20 Summit in...

09/11/2022

On 4 November 2022, UHC2030 with the Swiss Tropical Health...

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.