11 juillet 2018

Continuez à lire pour connaître les raisons de son adhésion et ce qu'elle espère accomplir en devenant membre de la CSU2030.

L'Organisation internationale pour les migrations rejoint la CSU2030

La CSU2030 souhaite la bienvenue à l’OIM en tant que nouveau signataire du Pacte mondial de la CSU2030 pour progresser vers une couverture santé universelle. L’OIM partage ici son point de vue sur son adhésion au Partenariat mondial en vue d’accélérer les progrès vers une couverture santé universelle (CSU). 

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), créée en 1951 et rattachée au système des Nations Unies, est le principal organisme dans le domaine de la migration. Travaillant étroitement avec des partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux, l’OIM compte 169 États membres et huit États observateurs. En 2018, 1223 collaborateurs en poste dans 101 bureaux de pays de l’OIM ont appliqué 128 projets relatifs à la santé. Par l’intermédiaire de sa Division Migration et santé (MHD), l’OIM assure et soutient des programmes de santé préventifs et curatifs complets qui profitent et sont accessibles de manière équitable aux migrants et aux populations mobiles.

En sa qualité d’organisation chef de file dans le domaine de la migration, l’OIM s’est engagée à soutenir le mouvement mondial vers une couverture santé universelle. Veiller à l’inclusion des migrants et des populations mobiles dans les politiques de santé nationales et mondiales est capital pour garantir un accès équitable à des services de santé de qualité. Si les migrants ne sont pas desservis, la couverture santé universelle ne sera finalement pas atteinte. L’OIM est prête à collaborer avec la CSU2030 pour faire de la couverture santé universelle une réalité.

Le travail de l’OIM dans le domaine de la migration et de la santé est aligné sur les résolutions de l’Assemblée mondiale de la Santé 61.17 sur la santé des migrants et 70.15 sur la promotion de la santé des réfugiés et des migrants, ainsi que sur le cadre de l’OMS sur les priorités et les principes directeurs de la promotion de la santé des réfugiés et des migrants. Avec la 2e Consultation mondiale sur la santé des migrants, l’OIM et l’OMS, en collaboration avec le Gouvernement sri-lankais, ont offert aux gouvernements et aux partenaires une plateforme utile pour un dialogue multisectoriel et un engagement politique en faveur de la promotion de la santé des migrants. De plus, le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières représente une occasion précieuse d’améliorer la gouvernance sur les migrations et de consolider la contribution des migrants et des migrations au développement durable, notamment vers la réalisation de la CSU.

Grâce à son réseau mondial de bureaux régionaux et nationaux, ses collaborateurs techniques et opérationnels et en collaboration avec ses États membres et ses partenaires de différents secteurs, l’OIM agit sur les déterminants sociaux de la santé à l’appui de la migration pour le bien de tous. En relevant les capacités nationales de gestion des problèmes de santé associés aux migrations et à la mobilité des populations, et en facilitant l’accès de tous les migrants aux services de santé, quel que soit leur statut légal, l’OIM se conforme aux principes des droits de l’homme et de la santé publique ainsi qu’au programme de développement durable à l’horizon 2030. 

Les objectifs de développement durable (ODD) donnent la possibilité à la communauté internationale d’aborder les questions relatives à la santé et la migration, particulièrement avec les cibles 3.8 (couverture santé universelle) et 10.7 (migration ordonnée et sans danger, grâce à des politiques de migration bien gérées), ce qui illustre le lien manifeste entre la couverture santé universelle et l’inclusion des migrants dans les services de santé. À cette fin, les partenariats à plusieurs niveaux sont déterminants pour parvenir aux ODD et la CSU2030 est un forum que l’OIM est prête à soutenir activement et auquel elle entend participer. 

La CSU ne pourra être réalisée que si l’on tient compte de la santé des migrants et les partenariats sont un élément crucial pour parvenir à ce succès. De même, une migration ordonnée et sans danger par le biais de politiques de migration bien gérées nécessite d’intégrer la santé des migrants dans toutes les phases du processus migratoire, ce qui ne sera possible que par le biais d’un fondement solide de partenariats. 

L’OIM félicite la CSU2030 pour les premières mesures prises en vue de créer un mouvement capable d’accélérer les progrès équitables et durables vers la CSU et elle s’engage à soutenir le Partenariat par une active participation, des activités de plaidoyer et une assistance technique à travers son action mondiale en matière de migration et santé. 

Jacqueline Weekers est Directrice de la Division Migration et santé à l’OIM. Pour de plus amples informations ou pour contacter l’OIM :mhddpt@iom.int. 

Other News

24/10/2019

Observations d’un partenaire de la CSU2030, Humanité & Inclusion

24/10/2019

Par Camilla Williamson, HelpAge International

20/09/2019
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.