4 juillet 2017

La CSU2030 souhaite la bienvenue à l’OCDE en qualité de nouveau signataire et l’OCDE a décidé de partager ses idées sur le sens de l’appartenance au mouvement mondial qui a pour but de renforcer les systèmes de santé pour la CSU.

CSU2030 – la perspective d’un nouveau partenaire, l’OCDE

Notre travail a montré que la CSU contribue à promouvoir une croissance plus inclusive, qu’elle relève les résultats sanitaires et qu’elle est financièrement abordable pour les pays, en particulier si elle est appliquée de manière progressive et avec des méthodes guidées par l’équité. Fondamentalement, notre travail a montré que pour parvenir à la CSU et la maintenir, il faut disposer des bonnes politiques. 

La plupart des pays de l’OCDE ont déjà atteint la CSU. Leurs expériences, aussi bien positives que négatives, donnent à d’autres pays de précieuses occasions d’apprendre. Ainsi, les activités pour garantir une couverture sanitaire doivent aller de pair avec des politiques pour garantir des systèmes de santé sûrs, efficaces et responsables. 

L’utilisation optimale des ressources humaines de santé et de leurs compétences pour satisfaire les exigences des systèmes de santé futurs a été prise en considération par notre collaboration avec l’OMS et l’OIT pour appliquer les recommandations de la Commission de haut niveau sur l’emploi dans la santé et la croissance économique créée par le Secrétaire général de l’ONU. 

Une véritable couverture sanitaire universelle peut bénéficier de l’utilisation appropriée des technologies sanitaires numériques et autres. L’importance du dialogue entre les fonctionnaires de la santé et les responsables du budget pour garantir un financement durable est un autre domaine où l’apprentissage à partir de l’expérience de l’OCDE peut être bénéfique pour d’autres. Ces politiques peuvent aider à axer davantage les systèmes de santé sur les personnes, ainsi que l’ont souligné les Ministres de la Santé des pays de l’OCDE lors de leur réunion de janvier 2017. 

L’OCDE possède une capacité unique de travail horizontal, qui rassemble une profonde expérience dans des domaines qui vont au-delà de la santé, notamment les sciences et l’innovation, les politiques fiscales, les marchés de l’emploi, l’éducation et les politiques sociales. Notre Direction de la coopération pour le développement demeure vivement intéressée par le travail déjà accompli par l’IHP+ sur l’efficacité de l’aide. 

Notre Centre de développement, dont les membres incluent 25 économies émergentes et en développement, travaille activement dans des secteurs relatifs aux politiques de la CSU, notamment par l’axe de recherche sur « une CSU qui se soucie des pauvres », qui met en lumière comment les arbitrages politiques de la CSU se rapportent à l’équité et aux objectifs de réduction de la pauvreté dans les pays émergents et en développement.

L’OCDE est heureuse d’avoir rejoint la CSU2030. Notre capacité analytique, notre perspective horizontale et nos étroits partenariats avec les gouvernements et les acteurs dans leur ensemble nous donnent la possibilité de construire une forte dynamique politique autour d’une vision partagée du renforcement des systèmes de santé. Nous sommes prêts à aider les pays à atteindre et maintenir la CSU, conformément aux objectifs de développement durable, et attendons avec intérêt de collaborer avec nos partenaires pour réaliser cet objectif fondamental. » 


Other News