12 juin 2018

Modupe Ogundimu et Rozita Halina Tun Hussein partagent leurs idées sur le JLN et la CSU2030.

Réseau d’apprentissage conjoint : résoudre ensemble les problèmes pour la CSU

Le JLN es une initiative apparentée de la CSU2030 et l’un des réseaux partenaires pour la stratégie de gestion des connaissances de la CSU2030.

Le JLN est une communauté novatrice de praticiens et de décideurs issus de 30 pays autour du monde qui mènent un apprentissage entre praticiens et développent conjointement des outils pour guider les réformes dans l’optique de la couverture santé universelle (CSU). Les outils dotent les pays de guides pratiques pour concevoir des systèmes de santé efficaces, équitables et durables, tout en contribuant aux connaissances mondiales pour parvenir à la CSU.

Le JLN adopte un modèle de gouvernance dirigé par les pays, afin de garantir l’alignement des résultats de l’apprentissage sur les priorités nationales. Il comble les lacunes de connaissances ciblées entre la théorie et la pratique, ce qui en fait un organe habilitant essentiel pour que les pays atteignent la CSU. Toutes les activités du JLN sont classées par ordre de priorité, façonnées, dirigées et coproduites par les pays membres du JLN. Grâce à un modèle unique de solution conjointe des problèmes, qui inclut des ateliers multilatéraux, des échanges d’apprentissage entre pays et un dialogue virtuel, les membres du JLN se fondent sur l’expérience réelle pour produire et expérimenter de nouvelles idées et de nouveaux outils en vue d’élargir la couverture santé.

La CSU2030 a profité d’une récente réunion des initiatives apparentées de la CSU2030 pour parler avec deux représentants du réseau JLN et en savoir plus sur leurs activités et leurs liens avec la CSU2030. 

Modupe Ogundimu est Directeur général dans le programme national d’assurance maladie du Nigéria et Coordonnateur du JLN et Rozita Halina Tun Hussein est Directrice adjointe principale de la Division de la planification au Ministère de la Santé de la Malaisie et précédemment Coordonnatrice du JLN.

Modupe : « Le JLN est un réseau de pays qui cherchent à atteindre la CSU. Ils en sont à des différents stades et connaissent des difficultés différentes et nous espérons que dans un espace très sûr, ils pourront se réunir avec d’autres. Nous résolvons ensemble les problèmes, nous faisons la synthèse des connaissances, nous adaptons les connaissances, nous coproduisons des connaissances et, puisque nous sommes volontaires, nous y mettons beaucoup de passion.

« Il s’agit d’individus qui occupent un emploi régulier pendant la journée et qui sont praticiens à part entière dans l’espace de la CSU et ont décidé de se soutenir mutuellement parce qu’ils rencontrent des défis et des problèmes tous les jours. »

Rozita : « Ces personnes rencontrent des problèmes ou ont déjà fait face à un problème et ont trouvé une solution qui a fonctionné et qu’elles veulent partager avec le groupe. C’est donc une véritable communauté de praticiens. Les groupes qui se forment autour d’initiatives spécifiques deviennent une vraie petite famille qui partage la même vision, en cela que ses membres rencontrent les mêmes obstacles. »

Modupe : « Comme nous sommes dirigés par les pays qui s’approprient notre travail, nous pouvons alimenter les activités nationales et les valoriser. Oui, nous faisons ce que nous pouvons, mais un réseau plus large comme la CSU2030 peut trouver d’autres solutions, de façon à ce que le JLN soit un véhicule pour les occasions plus nombreuses offertes par l’adhésion à la CSU2030. Nous pouvons inciter d’autres réseaux à s’intéresser aux lacunes que nous identifions.

« On commence à voir des similitudes et un potentiel pour des domaines de collaboration réelle, et pouvoir compter sur la CSU2030 comme véhicule déjà en place facilite les choses puisqu’elle a déjà noué ces partenariats. On n’intervient pas comme un réseau s’adressant à un autre réseau, on fait partie d’un réseau plus large, ce qui rend les relations beaucoup plus aisées. »

Rozita : « Comme membres de pays, nous nous demandons toujours quel impact auront nos activités et comment elles aideront les pays. Nous jugeons vraiment que faire partie de la CSU2030 est très positif. Si le JLN travaille déjà avec beaucoup d’initiatives, il y a des domaines que nous n’avons pas touchés, comme le lien avec le côté de la gouvernance et la liaison avec le point de vue des ressources humaines. Nous n’avons pas encore abordé ces domaines. 

« Nous avons aussi jusqu’à présent évité intentionnellement de nous intéresser à la recherche parce que nous estimons être tous des praticiens. Mais maintenant, il y a des domaines où la recherche est nécessaire, parce que nous voulons prouver que les choses que nous faisons fonctionnent et nous sommes donc mûrs pour introduire des éléments de recherche. »

En tant qu’initiative apparentée à la CSU2030, le JLN a joué un rôle important pour soutenir la mise au point de la stratégie de gestion des connaissances de la CSU2030. Lire la suite ici.


Other News