22 septembre 2020

Les initiatives apparentées à la CSU2030 appuient des messages importants et encouragent à mieux comprendre les systèmes de santé et la riposte au COVID-19

Expériences et éclairages sur la politique de santé et les réponses des systèmes au COVID-19

La pandémie de COVID-19 démontre avec éloquence la nécessité de systèmes de santé plus solides pour la couverture santé universelle (CSU) et la sécurité sanitaire. Cette crise mondiale est un rappel brutal que tout le monde, partout, devrait avoir accès à des services de santé de qualité à un coût abordable. La CSU2030, le mouvement mondial pour des systèmes de santé plus solides pour la CSU, a souligné l’interconnexion de la CSU et des urgences sanitaires et a demandé aux dirigeants mondiaux de se souvenir de leurs engagements en faveur de la CSU lorsqu’ils répondent au COVID-19.

Plus de six mois après la déclaration de pandémie de COVID-19, des données et des enseignements importants apparaissent sur la manière de renforcer les systèmes de santé afin de répondre efficacement à cette crise et à celles qui pourront se produire à l’avenir, et nous protéger tous. Les initiatives apparentées à la CSU2030 sont un groupe d’initiatives, de réseaux et de plateformes qui se centrent sur différents aspects du renforcement des systèmes de santé. Elles se sont rassemblées pour partager certains des messages clés sur les systèmes de santé et la CSU dans le contexte du COVID-19, en se fondant sur de précédents travaux.

Principaux messages sur les systèmes de santé et le COVID-19, et contributions des initiatives apparentées à la CSU2030

Financement de la santé et riposte au COVID-19

Des messages clés apparaissent sur le financement de la santé et la manière dont des politiques spécifiques peuvent contribuer à une réponse ponctuelle et efficace à la pandémie. Par exemple cela inclut une bonne budgétisation de la riposte au virus, l’achat de services de santé et les leçons à tirer pour les pays.

P4H a organisé une riche série de plus d’une trentaine de blogs, qui présentent des données et montrent qu’il est possible de déployer une réponse rapide et opérante à la pandémie en prenant des mesures dans les politiques de financement de la santé. Ces blogs sont disponibles en anglais, français et espagnol et incluent divers thèmes sur le financement de la santé, depuis la budgétisation de la riposte au COVID-19, l’achat de services de santé pendant une pandémie de même que des expériences régionales et nationales. La plateforme web de P4H a présenté cinq webinaires sur le financement de la santé et le COVID-19 pour partager les expériences nationales de l’Allemagne, de la Chine, de la Fédération de Russie, du Kazakhstan et de la République de Corée, parallèlement à une série de réunions du groupe de travail de l’ACTA sur le financement de la santé pendant le COVID-19.

Partager les connaissances et plaider pour les personnels de santé

La crise du COVID-19 exige beaucoup des systèmes et des personnels de santé dans le monde. Le Réseau mondial des personnels de santé  met en lumière la contribution capitale des agents de santé, les risques qu’ils prennent et combien d’investissements et de soutien aux personnels de santé sont nécessaires aussi bien pour la riposte au COVID-19 que pour les services de santé essentiels.

Le Réseau tient les associations de professionnels de santé informées des problèmes sanitaires liés au COVID-19 et apporte son concours à une nouvelle série de dialogues entre les organisations de la société civile et l’OMS, tout en contribuant à l’initiative pour  l’accélération de l’accès aux outils du COVID-19.

Parmi les thèmes importants pour les personnels de santé encouragés par le Réseau et ses plateformes apparentées figurent :

Les soins de santé primaires, première ligne de défense du système de santé

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence le rôle central des SSP comme élément fondateur de la sécurité sanitaire mondiale. Des ‪SSP solides sont essentiels pour maintenir l’accès aux soins pendant les urgences.

PHCPI a préparé des messages clés sur les raisons pour lesquelles les pays, les décideurs mondiaux et les donateurs doivent faire des SSP un élément central de la riposte au COVID-19 et sur la façon dont ils peuvent y parvenir. La série de blogs « Sources primaires » réunit des récits sur les réponses au COVID-19 dans le monde entier, racontés dans la perspective des SSP. Présentez votre propre histoire pour l’amplifier par le biais de la plateforme des Sources primaires ici.

PHCPI a préparé de nouvelles ressources techniques, disponibles maintenant sur la page d’accueil du COVID-19, et a lancé le Forum en ligne de PHCPI, une communauté de pratique numérique pour mieux mesurer les soins de santé primaires et leurs progrès–  vous êtes invités à rejoindre cette communauté qui ne cesse de grandir !

Accéder à des données et les partager : des fondements vitaux pour le RSS et la sécurité sanitaire

Les données sanitaires sont un atout stratégique pour la riposte au COVID-19. Le Projet de collaboration sur les données sanitaires (HDC) a bien montré que cela exige une ferme gouvernance des données, des informations ventilées et la confiance dans les informations.

La pandémie a également mis en évidence le besoin de compter sur des systèmes nationaux d’information sanitaire solides pour recueillir, stocker, analyser et utiliser des données de qualité avec intégrité pour la prise de décision. Les partenaires du Projet de collaboration ont soutenu un processus de l’OMS destiné à renforcer les principes relatifs aux données et les politiques de partage des données. Le Projet de collaboration a aussi organisé des webinaires sur la nouvelle application DHIS de surveillance numérique du COVID-19 et sur la modélisation des conséquences du virus sur les systèmes de santé. Il prévoit de mettre en commun des synthèses sur les systèmes de données provenant de dix pays (Bangladesh, Botswana, Cameroun, Indonésie, Kenya, Malawi, Myanmar, Népal, Ouganda et République-Unie de Tanzanie) et envisage une réunion de haut niveau en novembre pour accroître l’engagement politique et promouvoir un soutien aligné aux systèmes nationaux d’information sanitaire.

Apprendre auprès des pays

Même si chaque pays a une expérience unique du COVID-19 en fonction du contexte de ses systèmes de santé et de ses taux d’infection, il n’a jamais été plus important d’apprendre à partir des expériences et des ripostes nationales.

En juin 2020, le Réseau d’apprentissage conjoint (JLN) a lancé le réseau COVID-19 pour un dialogue ouvert (NODE) qui élargir son programme technique pour mieux répondre aux besoins les plus pressants des pays dans la riposte à la pandémie de COVID-19, tout en maintenant les services de santé essentiels. Avec le NODE, le Réseau a pu créer 18 nouvelles équipes techniques et faire en sorte que 57 pays participent à un apprentissage conjoint cette année. À mesure que ces échanges d’apprentissage virtuels se mettent en place, les pays se réuniront et partageront leurs expériences sur une variété de thèmes de santé, notamment :

  • l’intégration et la gouvernance du secteur privé
  • les ressources humaines pour la santé
  • la prévention et le traitement des infections
  • les stratégies de fixation du prix des médicaments
  • les systèmes de soins de santé primaires
  • les besoins en données pendant la pandémie.

Inscrivez-vous sur la liste de distribution du JLN pour rester informés des dernières nouvelles et des possibilités de participer au Réseau.

Soutenir une action coordonnées dans les pays

Parmi d’autres choses, le COVID-19 montre l’importance de la collaboration et de la coordination dans les pays. Aujourd’hui plus que jamais, tous les partenaires doivent travailler en solidarité et coordonner leurs efforts pour aider les gouvernements à fournir une réponse d’urgence et des services de santé essentiels.

Le Partenariat pour la CSU collabore étroitement avec les bureaux régionaux et nationaux pour soutenir la riposte au COVID-19 dans la perspective à long terme de parvenir à la CSU. C’est possible grâce au financement souple du Partenariat et à son aide technique qui ont permis aux pays de saisir les occasions de sortir renforcés de la pandémie en investissant dans des systèmes de santé consolidés associés à de robustes interventions de sécurité sanitaire. Ces mises à jour sont documentées dans la série spéciale des récits du terrain sur le COVID-19.

Tout en soutenant les interventions de réponse au COVID-19, le Partenariat pour la CUS poursuit ses efforts pour étendre les activités dans sa quatrième phase d’opération (2019-2022). Il met notamment l’accent sur les maladies non transmissibles (MNT) et la sécurité sanitaire, tout en continuant ses activités en faveur du renforcement des systèmes de santé pour la CSU.

Anticiper : réfléchir à la reprise et repenser la structure de gouvernance de la santé mondiale

Le COVID-19 a exposé au grand jour les difficultés de nos systèmes sociaux et sanitaires et les inégalités de notre ordre économique mondial. Les messages clés adressés par les personnes qui travaillent sur la gouvernance soulignent qu’il est urgent que tout le monde s’aligne pour repenser la gouvernance mondiale des systèmes de santé et collabore pour avoir accès aux données et les partager dans les environnements d’urgence ou de non-urgence.

Le COVID-19 a montré qu’il faut mener une action collective aussi bien dans la réponse que dans la manière dont les pays et la communauté internationale « reconstruisent en mieux ». C’est là un message clé de l’initiative du Projet de collaboration sur la gouvernance des systèmes de santé « Préparer la reprise », et un fil commun des discussions qu’il a dirigées sur le lancement de la reprise, la santé planétaire, les biens communs pour la santél’équité et le pouvoir, et la capacité d’adaptation des systèmes de santé.

Ces séances ont mis en lumière le fait que les biens communs pour la santé sont une étape fondatrice de la CSU et doivent être fermement ancrés, organisés et financés dans nos systèmes de santé. Vous pouvez lire les résumés ici, regarder la chaîne du Projet de collaboration sur YouTube et souscrire à son bulletin d’information pour connaître les prochains événements.

Partager les éclairages de la recherche sur les politiques de santé et les réponses des systèmes de santé au COVID-19

Pendant la pandémie de COVID-19, il est essentiel de soutenir et de partager la recherche émergente et d’en savoir plus sur le renforcement des systèmes de santé.

L’Alliance pour la recherche sur les politiques et les systèmes de santé a organisé un réseau international sur les réponses des systèmes de santé au COVID-19, un groupe de collaborateurs de la recherche internationale ayant un intérêt commun pour comprendre comment les systèmes de santé ont façonné les réponses nationales au COVID-19. Elle a aussi décrit en détail comment elle répond à la crise et a également donné un aperçu des ressources qu’elle a produites précédemment pour réaliser des examens rapides dans le contexte de la riposte au COVID-19. Son travail inclut le soutien et la réalisation d’une recherche sur les systèmes de santé pour guider la réponse au COVID-19 dans des pays dont la Géorgie, l’Inde, la Malaisie et le Zimbabwe.

Les membres de Health Systems Global contribuent aux échanges de connaissances dans les communautés de la recherche et des politique. Les données émergentes et les approches issues des pays ainsi que les thèmes ayant trait à la riposte mondiale à la pandémie de COVID-19 et à la reconstruction de systèmes de santé de meilleure qualité et plus solides sont reflétés dans une vaste collection de blogs, webinaires et réunions virtuelles. HSG partage des expériences d’apprentissage dans le secteur privé, par le biais d’une série placée sous l’égide de son groupe de travail thématique sur le secteur privé de la santé. Le but est de créer des connaissances mutuelles à l’appui de la réponse des gouvernements et du secteur privé au défi posé par le COVID-19 et d’agir au-delà de cette urgence en vue de renforcer les futurs systèmes de santé pour la CSU.

Le sixième symposium mondial sur la recherche sur les systèmes de santé (HSR2020) se déroule virtuellement en trois phases du 8 novembre 2020 au 31 mars 2021. Le symposium arrive à un moment potentiellement charnière pour les systèmes de santé dans le monde, compte tenu du besoin, peut-être plus pressant que jamais, d’apprendre mutuellement et de collaborer contre une menace mondiale commune pour la santé, le bien-être et la justice sociale. Les thèmes et les résultats du symposium seront essentiels pour notre succès dans la lutte contre le COVID-19, l’élimination des cloisonnements anciens et la réorientation des systèmes de santé pour s’occuper de la santé publique.  

Se fondant sur tous ces thèmes, les initiatives apparentées à la CSU2030 organiseront une séance conjointe lors du symposium mondial, « Tous ensemble – des systèmes de santé plus solides pour la CSU et la sécurité sanitaire ». Ce sera une nouvelle occasion de partager les leçons apprises pendant la riposte au COVID-19 et d’identifier les approches communes pour affermir les systèmes de santé dans la perspective de la CSU et des objectifs de sécurité sanitaire.

Autres nouvelles

08/10/2020

A message from UHC2030 Co-Chairs - Professor lona Kickbusch and...

21/09/2020

The UHC2030 Secretariat is looking for new Co-Chairs for the...

21/09/2020
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.