16 octobre 2017

La coordination des acteurs du secteur de la santé demeure essentielle pour renforcer les systèmes de santé.

Pacte national du Libéria : une compréhension commune de la manière de renforcer le système de santé

Le Gouvernement libérien a collaboré avec ses partenaires du développement pour appliquer la politique nationale décennale de santé et de protection sociale 2011-2021, qui met l’accent sur une étroite coordination entre les partenaires, par des mesures qui se renforcent mutuellement aux niveaux national et sous-national. 

En mai 2017, après une année de préparation, le Gouvernement, les partenaires du développement, les organisations de la société civile et le secteur privé ont signé un pacte national pour promouvoir l’unité et l’harmonisation dans le soutien du système de santé. Le nouveau pacte a pour objectifs de favoriser l’alignement sur la politique nationale qui inclut les leçons de la crise de la maladie à virus Ebola, minimiser la fragmentation, garantir un financement plus transparent pour le secteur et promouvoir la redevabilité mutuelle. 

Le pacte a été soutenu par une évaluation conjointe de la gestion financière du secteur de la santé en avril 2016, qui a compté sur la collaboration du Gouvernement et de sept partenaires du développement sous l’égide de l’IHP+, désormais la CSU2030. L’évaluation de 2016 a recommandé plusieurs mesures afin de consolider les systèmes de gestion financière et soutenir l’alignement des ressources du secteur de la santé sur celles du Ministère de la Santé et du Ministère des Finances et de la Planification du développement. 

Préparer le pacte

La préparation du pacte au Libéria a été un processus totalement participatif et consultatif. Le Comité de coordination du secteur de la santé (CCSS) est le principal mécanisme de coordination des partenaires au Libéria. Il est présidé par Mme Bernice Dahn, Ministre de la Santé, et coprésidé par le Représentant de l’OMS au Libéria, Alex Gasasira. 

En octobre 2016, le CCSS a tenu une session spéciale pour discuter des principes du Partenariat international pour la santé (IHP+), des conclusions et des recommandations de l’évaluation conjointe de la gestion financière 2016 du Libéria et du projet de pacte pour le Libéria. Au cours de cette réunion, les partenaires du développement, les partenaires nationaux et les organisations de la société civile ont présenté des commentaires, des suggestions et des recommandations utiles.

L’équipe technique du Ministère de la Santé, avec l’appui de l’OMS et de la Banque mondiale, ont intégré les commentaires et les suggestions de la réunion spéciale du CCSS d’octobre 2016 et fait circuler à nouveau le projet de pacte parmi les principales parties prenantes. 

Mme Bernice Dahn, Ministre de la Santé, a organisé des réunions consultatives de suivi avec les partenaires du développement et les parties prenantes pour partager la vision du Ministère de la Santé, ainsi que pour écouter et incorporer les suggestions des partenaires.

Le Libéria a eu une bonne expérience de la coordination des partenaires et a bénéficié d’un solide leadership du Gouvernement au plus fort de la crise dévastatrice de la maladie à virus Ebola. Cette étroite coordination n’a cependant pas été maintenue pendant la période postérieure à la crise, en dépit d’un plan d’investissement pour construire un système de santé résilient au Libéria, 2015-2021. 

Mme Bernice Dahn a souligné à nouveau les avantages d’une coordination resserrée entre les partenaires, à l’appui du plan d’investissement à tous les niveaux. Tous les partenaires du développement en étaient conscients et l’ont prouvé avec leurs contributions au renforcement du projet de pacte.

Le docteur Alex Gasasira, Représentant de l’OMS au Libéria, s’est félicité du très fort engagement de la Ministre de la Santé ainsi que des cadres supérieurs de son Ministère. Une leçon importante apprise pendant la préparation du pacte est la nécessité d’écouter plus attentivement les pays et les principaux acteurs au niveau national. C’est très important pour que toutes les parties prenantes soutiennent le projet au-delà de la finalisation et de la signature du pacte, jusqu’à sa mise en œuvre concrète.  

Lisez le pacte national 2017 du Libéria

Lisez le rapport de l’évaluation conjointe de la gestion financière 2016 du Libéria 

Autres nouvelles

19/01/2018
18/01/2018

UHC2030 supported 25 events to celebrate and promote universal...

18/01/2018

Multi-stakeholder process to strengthen the health system.