IHP+ has transformed into UHC2030. You can still access the old IHP+ website and resources for now, and read about the transformation process here

22 juin 2017

Réalisations marquantes, enseignements et perspectives.

Rapport de situation 2016-2017 du projet de collaboration sur les données sanitaires

Les réalisations marquantes, les enseignements et les perspectives sont nombreuses dans ce document qui démontre un intérêt grandissant pour des systèmes nationaux d’information sanitaire plus solides. 

Le projet de collaboration sur les données sanitaires (CDS) est une importante initiative relative à la CSU2030. Les données sont un élément essentiel pour parvenir aux objectifs de développement durable relatifs à la santé et à la CSU, et le CDS est le fondement d’initiatives globales de renforcement des systèmes de santé de même qu’il encourage l’action collective pour améliorer les systèmes nationaux de données. 

Ce projet a été lancé en mars 2016, sur la base du diagnostic commun d’un problème mondial : les investissements internationaux et nationaux pour renforcer les systèmes nationaux d’information sanitaire doivent gagner en efficience afin de relever le défi que représente le suivi de la santé et des ODD relatifs à la santé, et contribuer ainsi au développement durable des systèmes nationaux. Stimulé par l’Appel à l’action en cinq points sur la mesure et le contrôle des résultats au service de la santé, le projet cherche à y parvenir avec les moyens suivants :

1. Un soutien à un meilleur alignement des investissements en faveur des systèmes nationaux d’information sanitaire ; et

2. Un plus fort impact des biens publics mondiaux par une harmonisation accrue et une cohérence plus rigoureuse des outils, des méthodes et des approches de la part des partenaires.

Un an après le lancement du CDS, l’élan ne cesse de grandir. Avec le leadership gouvernemental de haut niveau qui mène au succès au Kenya et au Malawi, le projet attire des demandes d’un nombre croissant de pays désireux de s’associer à l’approche du CDS pour renforcer leurs systèmes nationaux d’information sanitaire. Le projet est de plus en plus reconnu comme la plateforme mondiale de collaboration autour de la mise en commun des politiques et des informations sur les données sanitaires, car elle étaye et articule les activités menées dans ce secteur par un nombre croissant d’initiatives de partenaires. 

Voici quelques réalisations marquantes mises en exergue dans le rapport : 

Le Kenya est en première ligne de l’approche adoptée par le projet de collaboration sur les données sanitaires. Il a rallié tous les partenaires clés et les donateurs majeurs derrière une feuille de route des priorités nationales pour superviser la CSU et les ODD.

Au Malawi, les donateurs s’alignent derrière la plateforme unique de données du Ministère de la Santé et son plan d’investissement numérique en faveur de la santé, s’éloignant ainsi des domaines cloisonnés de transmission des données placés sous la direction des donateurs ou axés sur des maladies spécifiques. 

On observe une hausse de la demande des pays pour l’approche du CDS. Le Ministère de la Santé du Cameroun et ses partenaires de santé ont lancé le CDS camerounais en décembre 2016 et un CDS tanzanien suivra en juillet 2017. Le Myanmar, l’Indonésie, le Nigéria, le Sénégal et le Népal sont parmi les pays qui ont aussi exprimé leur intérêt pour participer à l’approche du CDS. 

Lire le rapport intégral ici

Autres nouvelles

16/10/2017

Coordination of health sector actors remains critical for...

10/10/2017

Deadline is Sunday 15 October 2017.

06/10/2017

Les OSC dans la CSU2030 ont connu une période assez chargée.