10 mai 2019

Communiqué and call to action from the conference.

Conférence internationale de 2019 pour le programme de santé en Afrique

Plus de 1500 participants venus de l’ensemble de l’Afrique et de la communauté internationale, notamment des scientifiques, des praticiens et des militants ainsi que des dirigeants politiques, des membres du secteur privé et des médias, ont assisté à la Conférence internationale de 2019 pour le programme de santé en Afrique (AHAIC, d’après son nom en anglais Africa Health Agenda International Conference) qui s’est déroulée à Kigali, Rwanda. Cette conférence, l’une des plus importantes dans le domaine de la santé en Afrique, a offert un lieu où débattre de l’avenir de la santé en Afrique et activer les solutions locales à divers problèmes de santé. Elle a été organisée conjointement par le Ministère rwandais de la Santé et l’African Medical and Research Foundation (Amref Health Africa).

L’Afrique se trouve à un moment critique dans sa quête de la couverture santé universelle (CSU). La plupart des pays comprennent l’importance de « la santé pour tous », aussi bien comme moyen de réaliser les objectifs de développement durable (ODD) que parce que c’est une bonne mesure. Néanmoins, la volonté politique et une vision stratégique claire ne sont que la première étape. Maintenant, les dirigeants dans l’ensemble de l’Afrique doivent transformer cet engagement en action pour que le continent parvienne à ses cibles en matière de CSU.

Pendant la conférence, les discussions se sont centrées autour de quatre piliers : l’accès, la qualité, le financement et la redevabilité. Les thèmes transversaux du genre, des partenariats multisectoriels, de la technologie et du leadership national ont été intégrés dans les séances tout au long de la conférence, pour nuancer les conversations.

Avant la principale conférence, l’Amref Health Africa a organisé une conférence préalable, les 3 et 4 mars 2019 au Centre des congrès de Kigali, qui a rassemblé plus de 300 jeunes dirigeants, professionnels et futurs leaders de tout le continent afin qu’ils créent des réseaux et soient au centre des discussions essentielles sur l’avenir de la CSU en Afrique.

Participation à la CSU2030

Les membres et les groupes de la CSU2030 étaient présents à la conférence, spécialement les organisations de la société civile. Brian Atuhaire, Justin Koonin, Rachel Ndirangu et Itai Rusike, membres du groupe consultatif du Mécanisme de participation de la société civile (MPSC), ont animé des conversations clés, notamment quatre événements organisés conjointement par le MPSC. 

La CSU2030 soutient le processus préparatoire de la réunion de haut niveau sur la CSU le 23 septembre 2019, particulièrement pour partager les données et les bonnes pratiques, les difficultés rencontrées et les enseignements retirés de la pratique. Le MPSC collabore avec la CSU2030 dans ce processus et, conjointement avec l’ONUSIDA et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), a organisé une consultation de la société civile pour recueillir les contributions des participants afin d’influer sur l’issue de la réunion de haut niveau. 

Au cours de la réunion, les participants se sont mis d’accord sur les quatre priorités suivantes pour la réunion de haut niveau :

1) associer la société civile et la communauté au processus de mise en œuvre de la CSU pour garantir la redevabilité ;

2) atteindre d’abord les personnes laissées pour compte, ainsi que prévu dans les objectifs de développement durable ;

3) relever le financement de la santé publique ;

4) se centrer sur les agents de santé/la croissance du personnel de santé. 

La Conférence a aussi été l’occasion de mobiliser le secteur privé pour mettre en place un groupe le représentant auprès de la CSU2030, ce qui donne ainsi la possibilité aux organismes du secteur privé de contribuer également aux messages politiques qui guideront le processus préparatoire de la réunion de haut niveau sur la CSU. Certains points clés concernaient l’instauration d’un climat de confiance et la mobilisation inclusive d’entrepreneurs autochtones, en particulier, mais sans s’y limiter, dans les environnements fragiles et touchés par les conflits.

Ressources

Rapport de l’AMREF sur la conférence

Conférence pour la santé en Afrique : film de la séance plénière

 

Autres nouvelles

29/10/2019
24/10/2019
24/10/2019

Le rapport suivant décrit les activités menées par le CSEM de...

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.