30 janvier 2022

Sensibilisation et plaidoyer en hausse pour la CSU autour du monde

Journée de la CSU 2021 – nous devons investir dans des systèmes de santé qui ne laissent personne de côté

Le 12 décembre est le jour où nous célébrons l’importance de la couverture santé universelle. Depuis 2014, la Journée de la CSU est le point de ralliement annuel pour le mouvement mondial grandissant autour de la santé pour tous. En 2021, ce mouvement est plus important que jamais, et le soutien pour la CSU s’étend dans le monde, ainsi que le montrent les plus de 100 événements, aussi bien présentiels que virtuels, qui se sont déroulés dans plus d’une trentaine de pays et la somme toujours croissante d’attention des médias sociaux.

La pandémie de COVID-19 a souligné les risques sanitaires, sociaux, économiques et politiques ainsi que les conséquences d’une incapacité à investir suffisamment dans le secteur de la santé. La crise en cours a notablement accentué les inégalités de santé aussi bien à l’intérieur des pays qu’entre ceux-ci. À la fin de la deuxième année de la plus grave crise sanitaire jamais connue depuis plus d’un siècle, et face aux inégalités qui caractérisent la riposte à la pandémie et la reprise, la Journée de la CSU 2021 était une occasion de souligner combien il est important « d’investir dans des systèmes de santé pour tous, en garantissant de ne laisser la santé de personne de côté ».

Le thème de cette année avait pour but de bien montrer que la santé est un investissement, et non un coût, et de demander des comptes aux gouvernements sur leurs engagements et sur la reconstruction de systèmes de santé équitables et résilients qui donnent la priorité aux plus vulnérables. Il existe maintenant une opportunité à saisir d’urgence pour investir plus et mieux dans les fondements des systèmes de santé, et dans une approche intégrée ancrée dans les soins de santé primaires, pour veiller à ce que nul ne soit laissé de côté, dans le calme comme pendant la tempête. Voir le message que les Coprésidents du Comité directeur de la CSU2030 ont adressé aux dirigeants politiques ici.

En dépit des restrictions imposées par le COVID-19 aux activités de la Journée de la CSU cette année, beaucoup de partenaires ont pu organiser des événements rassemblant les gens en toute sécurité. Ils étaient bien plus nombreux encore à participer de différentes manières, avec des webinaires virtuels, le lancement de rapports ou des campagnes de plaidoyer sur les réseaux sociaux. Il est possible d’observer toute la portée et la diversité des activités de plaidoyer sur la carte des événements de la Journée de la CSU dans le monde.

La participation autour de la Journée de la CSU a culminé avec la participation à Walk the Talk : le challenge de la santé pour tous, organisé à l’Expo de Dubaï, et le rassemblement virtuel de la Journée de la CSU 2021. Le rassemblement virtuel de la Journée de la CSU 2021 a invité les parties prenantes à :

Demander : sur les médias sociaux, demandez à votre gouvernement, aux dirigeants mondiaux et aux personnes au pouvoir de donner suite à leurs engagements de réaliser la couverture santé universelle

Amplifier : enregistrez un film vidéo ou écrivez un message répondant à la question « Que signifie pour vous la #SantéPourTous ? » Postez votre réponse sur les médias sociaux le 12.12 avec l’hashtag #UHCDay

Agir : prenez un petit film vidéo de 5-10 secondes ou un selfie de vous-même hors de la maison en train de bouger de n’importe quelle manière pour sensibiliser à la Journée de la CSU. Postez votre vidéo ou votre photo sur les médias sociaux le 12.12 avec l’hashtag #UHCDay

Comme ces dernières années, les gouvernements ont profité de la Journée de la CSU pour annoncer de nouvelles mesures susceptibles d’élargir l’accès à des services de santé de qualité. Par exemple, les autorités locales dans plusieurs pays ont lancé des plans pour étendre la couverture de l’assurance maladie nationale (Pakistan, Nigéria), se sont engagées à présenter à nouveau un projet de loi sur une assurance maladie nationale à la prochaine session parlementaire (Ouganda) ou ont établi des centres de santé pour assurer des SSP plus proches des gens (Inde). Des personnalités du Canada, de la France, du Japon et du Royaume-Uni se sont réunies pour examiner les contributions spécifiques des pays donateurs à des systèmes de santé équitables et résilients qui ne laissent personne de côté, en se centrant sur les activités clés et les leviers pour investir « plus et mieux » dans le renforcement des systèmes de santé (ajouter le lien au rapport de l’événement).

Mais la question essentielle demeure : les pays honorent-ils leurs engagements du point de vue des progrès accomplis vers la mise en œuvre de la CSU d’ici à 2030 ?

D’après le plus récent rapport mondial de suivi de la CSU publié par l’OMS et la Banque mondiale à l’occasion de la Journée de la CSU, les avancées dans la couverture des services ces 20 dernières années seront probablement annulées par la pandémie de COVID-19, alors que la protection financière ne cesse de se détériorer, éloignant encore le monde de l’objectif d’un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la CSU d’ici à 2023. S’il est important de savoir ce qui arrive, nous devons aussi comprendre pourquoi nous progressons ou pas. C’est pourquoi la CSU2030 prépare le rapport sur « L’état de l’engagement en faveur de la CSU ».

Le 12 décembre a aussi vu le lancement du deuxième rapport sur L’état de l’engagement en faveur de la CSU, qui inclut des profils de 45 pays. Le rapport a dégagé six résultats clés :

  • La plupart des pays ont adopté de fermes engagements nationaux et défini des cibles pour la CSU, et un nombre croissant d’entre eux examinent leurs progrès.
  • Les engagements des pays et les rapports sur la CSU sont rarement liés à une stratégie claire pour parvenir à la CSU.
  • Les plans et les rapports des gouvernements sur la CSU sont fréquemment axés sur des maladies ou des services spécifiques de manière fragmentée.
  • Les acteurs non étatiques manquent de possibilités de participer aux activités de planification, de revue des progrès ou de mise en œuvre dirigées par les autorités dans la perspective de la CSU.
  • L’importance de l’équité est fermement reconnue dans les initiatives gouvernementales en matière de CSU, mais il faut la concrétiser plus globalement.
  • Les gouvernements se sont engagés à mener une action multisectorielle pour s’attaquer aux facteurs extérieurs au secteur de la santé, mais la collaboration avec les acteurs non sanitaires pourrait être nettement améliorée.

Dans l’ensemble, la Journée de la CSU 2021 a vu une mobilisation croissante par comparaison avec de précédentes années. On a observé une hausse du nombre global de contributeurs ayant posté des contenus de la campagne sur les médias sociaux, avec une légère augmentation pendant la Journée de la CSU elle-même et une hausse sensible pendant la période du rassemblement virtuel. Tandis qu'un peu moins de gens ont vu les messages sur la Journée de la CSU dans les semaines précédant le 12 décembre, l'augmentation dans le nombre total d'impressions de 2020 à 2021 démontre que les messages ont été vu plus fréquemmants, and le nombre grandissant de contributeurs démontre que plus de gens que jamais ont participé à la conversation.

Voici quelques faits marquants de la campagne :

  • Plus de 1,7 milliard d’impressions potentielles de Twitter, atteignant 112 millions de comptes, et 46 000 mentions totales de la Journée de la CSU (avec le tag @UHC_Day et/ou l’hashtag #UHCDay ou #HealthForAll) sur les médias sociaux, entre le 29 novembre et le 17 décembre.
  • 19 500 visites de la page @UHC_Day de Twitter entre le 12 et le 17 décembre.
  • Près de 9000 visiteurs de plus de 170 pays ont consulté le site www.uhcday.org.
  • Plus de 150 articles et blogs internationaux consacrés à la CSU, aux politiques et programmes nationaux, au COVID-19, à Walk the Talk: le challenge de la santé pour tous, et aux rapports mondiaux de suivi récemment publiés sur la CSU.
  • 16 gouvernements ont annoncé de nouvelles politiques et/ou programmes pour promouvoir la santé pour tous dans leur pays. Note : ce nombre a été obtenu avec la couverture organique des médias traditionnels et sociaux et ne rend peut-être pas compte de la véritable ampleur de la participation des pays à la Journée de la CSU.
  • 75 films vidéo et citations graphiques de champions de la CSU partagés sur les médias sociaux, notamment des dirigeants locaux de 24 pays.
  • Quatre rapports centrés sur la CSU :
  • Plus de 1700 participants cette année à Walk the Talk : le challenge de la santé pour tous.
  • 13,7 millions : nombre total de pas comptés pendant Walk the Talk : le challenge de la santé pour tous – dépassant de loin l’objectif des 5 millions !

Lire le rapport intégral sur la Journée de la CSU ici

Plus d’informations sur la Journée de la CSU et le groupe de coordination de la Journée de la CSU – qui est accueilli par la CSU2030, ici : À propos de la Journée de la couverture santé universelle

Autres nouvelles

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.