Les organisations de la société civile (OSCs) jouent un rôle essentiel dans la construction d'une base citoyenne solide pour un mouvement généré par les citoyens et axé sur l'équité concernant la CSU.

Grâce à un vaste processus de consultation, les OSCs ont mis en place le mécanisme d'engagement de la société civile (CSEM) de la CSU2030 pour représenter leur circonscription. L'adhésion au CSEM est ouverte à tous les représentants de la société civile qui font progresser les programmes de santé, de financement et de gouvernance liés à la réalisation de la CSU. S'identifier en tant que défenseur de la CSU n'est pas une condition pour adhérer.


Pourquoi un mécanisme d'engagement des OSC pour la CSU2030?

Le CSEM estime que la poursuite de la CSU doit impliquer la société civile pour s'assurer que personne n'est laissé pour compte. Nous encourageons tous les défenseurs de la société civile à intégrer le plaidoyer pour la CSU afin de réduire la fragmentation et la concurrence entre les initiatives de santé, de promouvoir des systèmes de santé plus solides et d'encourager une approche de la santé fondée sur les droits humains.

Le CSEM élève la voix de la société civile au sein de la CSU2030 pour s'assurer que les politiques de CSU sont inclusives et équitables, et qu'une attention systématique est accordée aux populations les plus marginalisées et vulnérables afin que personne ne soit laissé pour compte.

Messages de plaidoyer

1. Ne laisser personne de coté

La société civile est souvent la mieux placée pour accéder, représenter et donner la priorité aux populations clés les plus marginalisées. Pour ne laisser personne de côté, la société civile est essentielle pour garantir que: les gens ont l’accès nécessaire à des services de santé équitables; ils sont informés des politiques de santé; peuvent contribuer aux efforts de renforcement des systèmes de santé de leur pays.

2. Augmenter les financements publiques pour la santé

Pour garantir la couverture santé universelle et le renforcement des systèmes de santé ainsi que réduire les dépenses personnelles et atteindre les objectifs des ODD, les gouvernements nationaux et les donateurs devraient prendre certaines mesures.

  • Les gouvernements nationaux devraient progressivement augmenter leurs investissements dans la santé en consacrant une allocation d'au moins 15% de leur budget annuel à la santé, ou bien en consacrant jusqu'à 5% de leur PIB annuel sous forme de dépenses publiques de santé, selon le contexte. Cette augmentation du budget de la santé devrait être augmentée grâce à des mécanismes de mise en commun obligatoires et équitables (comme l'amélioration de la collecte des recettes fiscales, la mise en place d'une assurance maladie sociale) chacun bénéficiant de services en fonction de ses besoins. Ces services doivent être gratuits au point d'utilisation.
  • Les gouvernements nationaux devraient donner la priorité aux soins de santé primaires liés aux ensembles de soins essentiels qui sont définis par les besoins et les priorités au niveau du pays requis pour atteindre la cible 3.8.1 des ODD, avec un plan concret pour garantir la suppression des paiements directs en espèces comme mesure urgente.
  • Les gouvernements donateurs devraient fournir un financement conforme aux plans des pays, aux principes d’efficacité de l’aide et à la recommandation de l’OMS concernant des niveaux de financement supérieurs à 0,1% du RNB. Ceci est essentiel dans les contextes ou les pays sont fragiles et touchés par des conflits, où une grande partie du système de santé est soutenue par l'aide étrangère. Les donateurs devraient davantage aider les pays à faible revenu à combler d'importants déficits de financement. La communauté internationale devrait aider les pays à élargir leur espace budgétaire en s'attaquant aux pratiques compromettantes telles que la fraude et l'évasion fiscale, et en levant les conditions de politique macro-économique néfastes.

3. Améliorer la participation des OSC et des citoyens, la transparence et la responsabilité à tous les niveaux

La société civile doit être incluse dans les processus de prise de décision à tous les niveaux, pour faciliter le suivi des progrès concernant les résultats vers la couverture santé universelle par les citoyens , y compris le budget de la santé et le respect des engagements. Cela comprend la participation aux efforts de renforcement des systèmes de santé au niveau national et du district, et la fourniture d'une couverture santé étendue aux groupes les plus pauvres et les plus marginalisés. Le renforcement de la responsabilité sociale est nécessaire pour maintenir l'intégrité des systèmes de santé, prévenir la fuite des ressources liée à la corruption et garantir des programmes de santé plus appropriés, acceptables et durables.

4. Investir dans les travailleurs de la santé

La réalisation de la couverture santé universelle dépend de la disponibilité, de l'accessibilité et de la capacité des agents de santé formés professionnellement à administrer des soins primaires et des services sanitaires de qualité, centrés sur la personne. Il est essentiel de veiller à ce qu'un financement adéquat des soins de santé soit alloué à la formation et au renforcement des compétences des agents de santé communautaires et de première ligne afin qu'ils soient en mesure de soutenir l'administration de services de santé inclusifs, holistiques et équitables, en particulier à ceux qui sont les plus marginalisés.

Le Secrétariat du CSEM est co-hébergé par Management Sciences for Health et WACI Health. Le Secrétariat peut être contacté à csem@msh.org

Pour voir les ressources récentes, visitez la bibliothèque électronique du CSEM.

Télécharger: A propos du CSEM (Flyer, 2020 - en Anglais)

Télécharger: Appels à l'action de la société civile pour le COVID-19 (2020) (aussi disponible en Anglais et Espagnol)

Télécharger: Stratégie de communication et de plaidoyer du CSEM (2019 - en Anglais)

Vous pouvez en savoir plus sur le processus de création du MPSC ici : 

Télécharger: Evaluation des mécanismes de participation de la société civile dans des initiatives mondiales (en Anglais)

Télécharger: Proposition de mécanisme de participation de la société civile (en Anglais)

Télécharger: La CSU2030 et le mécanisme de participation de la société civile (en Anglais)

Télécharger: Rapport d'enquête sur les mécanismes d'implication des OSC dans la CSU2030 (en Anglais)

Télécharger: Examen du fond d'action pour la politique de la santé (en Anglais)


23/04/2021

Lire: Déclaration à l'occasion de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur le VIH / sida

17/03/2021

Lire: Le CSEM à AHAIC 2021: un élan pour la CSU en Afrique

15/12/2020

Lire: Nouveau document de la société civile: Impact sanitaire et économique des stratégies d'endiguement du COVID-19

12/12/2020

Lire: Histoires de la société civile sur la protection de tous

21/09/2020

Lire: Pour une riposte équitable au COVID-19, les investissements dans la société civile ne peuvent pas attendre

21/09/2020

Lire: Avancer ensemble vers la CSU : écouter la société civile pour resserrer la participation sociale à la formulation des politiques et à la prise de décision

"Pour faire des progrès réels, cohérents et durables vers la CSU, la communauté internationale doit envisager des investissements plus importants dans la société civile et dans le travail des communautés sur le changement de politique, la mobilisation des ressources et la responsabilité."

Rosemary Mburu, Waci Health

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.